Humanitaire

Home » Humanitaire

En Arménie, prioritairement dans les zones sinistrées par le tremblement de terre de 1988, KASA soutient des enfants,
des jeunes et des familles.

La situation en Arménie

Sur fond de crise économique mondiale, la jeune république d’Arménie de 25 ans (1991) fait face à de difficiles épreuves. Héritière des décombres de l’Union soviétique, subissant encore les séquelles du tremblement de terre de 1988 et de la guerre du Haut-Karabagh, elle connaît aujourd’hui une émigration massive due à un taux de chômage particulièrement élevé (19.6 % en février 2016, selon les statistiques officielles) et à des salaires trop bas. Deux frontières fermées avec la Turquie et l’Azerbaïdjan fragilisent encore plus une économie arménienne au reste fortement dépendante de la Russie.

 

Notre approche spécifique

Nous encourageons l’autonomisation des personnes suivies selon l’adage bien connu : apprendre à pêcher plutôt que donner du poisson. Nous nous impliquons  donc pour favoriser un développement personnel et social et créer un climat de partage de biens et de compétences, dans une perspective d’empowerment.

 

  • Familles parrainées

    Depuis 1997, nous accompagnons chaque année 20-25 familles très démunies, essentiellement à Gumri.

    Pourquoi soutenir ces familles ?

    • Mort ou disparition du père (parti d’Arménie sans plus donner signe de vie).
    • Maladie d’un des parents, voire des deux: séquelles du tremblement de terre, infirmité, accidents de travail, vieillesse, etc.
    • Maladie ou infirmité d’un enfant: fièvre d’Erevan, épilepsie, anémie, etc.
    • Perte du travail après 1991, liée à la fermeture des usines ou à des restructurations: beaucoup de professeurs, de comptables, d’ingénieurs se retrouvent sans emploi.
    • Famille nombreuse, qui survit avec un montant inférieur au SMIG arménien d’environ 100 € / pers / mois.
    • Logement en domiks (bidonvilles avec de fragiles parois en bois) par -30 º en hiver.

    Lire Plus

  •  

  • Projet socio-éducatif pour enfants et adolescents

    En Arménie, il n’existe pas d’établissement étatique de jeunes, où enfants et adolescents peuvent se développer personnellement et socialement. Vu notre forte implication à Gumri, nous y avons créé un tel centre en 2006, dans des locaux clairs et spatiaux.

    Pourquoi soutenir ces enfants et ces adolescents ?

    • Pour leur permettre d’exprimer leur créativité, par le biais d’activités physiques, artistiques et intellectuelles.
    • Pour favoriser leur socialisation.
    • Pour leur donner goût de s’investir démocratiquement dans leur cité.
    • Pour soutenir leurs parents qui sont souvent en quête de repères dans cette difficile période de transition

    Lire Plus

  •  

  • BOURSES D’ÉTUDES

    Chaque année, des jeunes d’Arménie nous sollicitent pour les aider à continuer leurs études, compte tenu d’une situation économique extrêmement difficile et d’un fort taux d’émigration.

    Pourquoi accorder des bourses ?

    • Chômage très important parmi les jeunes : 60%
    • Salaires mensuels très bas : de 90 à 200 € (110 à 250 CHF)
    • Écolage annuel très élevé : 700 à 1200 € (900 à 1250 CHF)

    Lire Plus