• Arménie, un nouvel espoir

    radioarmenie.comUne présentation du livre « Martin de Gumri, ou le serment du quarantième jour » et une conférence débat « 30 ans après le tremblement de terre, hommage à Martin Pachayan et aux acteurs de la société civile » est prévu le 15 mars à la maison de la culture de Villeurbanne, avec la participation de Pascal Maguesyan, l’auteur du livre, Monique Bondolfi-Masraff, la présidente de la Fondation KASA, Aznive Aslikyan, la responsable des voyages à KASA et Vahé Pachayan, le fils de Martin Pachayan.

    LIRE PLUS arrow

  • Le « géant solitaire »

    courrier.am Il y a quelques jours, lors de la commémoration du 30ème anniversaire du tremblement de terre qui avait frappé l’Arménie le 7 décembre 1988, l’association suisse KASA a organisé, à Gumri, la présentation de l’ouvrage du journaliste et photographe Pascal Maguesyan «Martin de Gumri, ou le serment du quarantième jour». Le Courrier d’Erevan continue la poblication des articles dédiés à la commémoration de cette date.

    LIRE PLUS arrow

  • KASA, 20 ans d’entraide Suisse-Arménie

    cath.ch – L’œuvre d’entraide KASA (Komitas Action Suisse – Arménie) a célébré le 3 septembre 2017, à Genève, les 20 ans de sa création. Au départ les fondateurs n’avaient aucune compétence, mais étaient convaincus qu’ils pourraient atteindre le but fixé, celui d’œuvrer pour l’Arménie. Cette même détermination et cette même vitalité qualifient les Arméniens aujourd’hui.
    Lire Plus

  • AUA Extension Works with KASA Foundation to Extend Training for Syrian-Armenians

    aua.am – The American University of Armenia (AUA) Extension program will collaborate with the Komitas Action Suisse-Armenie (KASA) Foundation to make professional development and English-language courses available to displaced Syrian-Armenians now living in Armenia. The collaboration is part of the Youth Integration Program, which aims to foster economic integration of Syrian-Armenian young people, as well as create a common and comfortable space for interaction between them and local youth.
    Lire Plus

  • Gyumri, l’espérance d’une ville exsangue

    Cath.ch – A Gyumri, le pape François est venu nourrir le courage de celles et ceux qui luttent au quotidien pour endiguer l’exode de la population de la deuxième ville d’Arménie. Reportage.

    Gyumri et ses 140’000 habitants ne sont pas habitués à être sous les feux de la rampe. On dirait la ville un peu gênée par l’effervescence que suscite la visite du pape. Depuis quelques années, elle a l’habitude de vivre dans l’ombre de sa grande sœur Erevan, plus grande, plus riche surtout.

    Bousculant les protocoles, le pape des périphéries a choisi de s’y rendre, samedi 25 juin, pour encourager une foule éprouvée: “Ne vous laissez pas abattre par l’adversité”, a-t-il lancé du podium aménagé devant la mairie de la ville, sur la place Vartanants. 

    LIRE PLUS arrow 

  • «Occident et Orient, deux mondes…»

    cde.am – « Occident et Orient, deux mondes qui ont construit leurs identités respectives sur l’opposition. Une histoire de conflits, mais aussi de dialogues où l’un n’aurait pas pu se développer sans l’autre, dans le bien tout comme dans le mal ». Histoire – que le « progrès » de l’humanité n’a pas permis pour autant de rendre moins compliquée et dont aujourd’hui on goûte encore l’amertume, malheureusement plus présente que la conscience de la richesse et de l’ouverture apportées -, autour de laquelle avait été conçue la rencontre littéraire du 24 mai, dans le cadre du partenariat entre le projet de la Francophonie de la Fondation humanitaire suisse KASA et l’Alliance française d’Arménie.
    Lire Plus

  • Urbanisation d’Erevan: rencontre à KASA

    cde.am – Erevan est presque 3 fois plus verte que Paris, avec 13 m2 d’espaces verts par habitant contre un taux de 5 m2 hab. pour la capitale française (pour comparer, à Berlin, le taux est de 25 m2 hab. – voici les données qui ne manqueront sûrement pas d’étonner la majorité des Erevantsis qui pointent (pas vraiment à tort !) la diminution colossale de ces mêmes espaces à travers les années…

    Par contre, ces estimations n’ont pas surpris Mané Liendeman et Céline Murer:« Même visuellement, Erevan est assez verte », constatent les étudiantes de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), tout en se disant qu’apparemment, « les Arméniens n’ont pas la même notion de la verdure ».
    Lire Plus

  • Trois nations, une langue

    cde.am – Il est tout à fait logique de choisir comme thème d’une rencontre un sujet qui s’insère d’une manière ou d’une autre dans le fil d’actualité du moment. Et même si ce n’est pas par un tel raisonnement que Maxence Smaniotto, responsable de la francophonie auprès de la fondation humanitaire suisse KASA, et Lusine Sargsyan, responsable du centre de ressources et de documentation de l’Alliance française d’Arménie, avaient été mus en préparant la soirée littéraire du 17 novembre 2015, c’est l’actualité, avec les attentats de Paris ayant ôté la vie d’au moins 129 personnes et bouleversé le monde entier, qui, sinistrement, est venue en quelque sorte à leur rencontre.

    La soirée était conçue autour de la présentation de Yasmina Khadra et Andreï Makine – deux écrivains ayant choisi le français comme langue d’expression, – avec pour objectif de redonner le goût de lecture aux francophones en attirant leur attention notamment sur des écrivains modernes, ainsi que de mettre en valeur les bibliothèques de ces deux institutions francophones en Arménie.
    Lire Plus

  • Stephen Downes: Open teaching philosophy is about sharing

    PanARMENIAN.Net – MOOC (massive open online course) is an online course aimed at unlimited participation and via the web. 2012 became «the year of the MOOC » according to The New York Times, as several well-financed providers, associated with top universities, emerged, including Coursera, Udacity, and edX.


    These platforms collectively have dozens of university partners and millions of users. The fact that lectures from the world’s top professors are now a commodity available over the Internet for free is shaking up higher education from top to bottom.
    Lire Plus

  • Unbordering education

    cde.am – Ni le ciel s’assombrissant et s’éclaircissant tour à tour, ni le jour du dimanche n’avaient dissuadé les invités de se rendre au Centre de technologies créatives TUMO le matin du 2 novembre. Le programme du forum «Unbordering» education organisé par la Fondation Humanitaire Suisse KASA était apparemment très attirant, à commencer par le mot “unbordering” que l’on ne trouvera dans aucun dictionnaire pour la simple raison qu’il a été inventé par l’un des membres de l’équipe de KASA.

    Le choix des intervenants plus qu’expérimentés, comme l’inventeur des MOOCs – Massive Online Open Courses (on parle des CLOMs, Cours en ligne ouverts et massifs, dans l’espace francophone) le Canadien Stephen Downes ou le Suisse Daniel Schneider, professeur en technologies éducatives à l’université de Genève, associé à un sujet d’actualité aussi intéressant qui est l’e-learning suffisaient déjà pour attirer l’attention des présents.
    Lire Plus