Trois nations, une langue : Yasmina Khadra et Andreï Makine

Home » Arménie Actualités » Trois nations, une langue : Yasmina Khadra et Andreï Makine

Dans le cadre du projet de la Francophonie  la Fondation Humanitaire Suisse KASA, en partenariat avec l’Alliance Française d’Arménie, vous invite à une rencontre sur la littérature française : Trois nations, une langue : Yasmina Khadra et Andreï Makine.

 

La rencontre aura lieu mardi 17 novembre à 18h00 à la médiathèque de l’Alliance Française d’Arménie, 3 rue Moskovyan, ex université H.Acharyan, 3ème étage.Quel rôle joue le français chez des auteurs étrangers qui ont décidé d’écrire dans cette langue?

Yasmina Khadra et d’Andreï Makine représentent  deux exemples intéressants: choisir de s’exprimer dans une langue autre que la sienne oblige à prendre du recul face à ses origines, ouvre à une vision différente du monde et permet de jeter  des ponts entre plusieurs univers culturels.

Trois nations, mais une deuxième langue pour les exprimer :Yasmina Khadra est algérien, arabe et étroitement lié à la culture francophone ; Andreï Makine est russe, il est né et a grandi en URSS, puis a émigré en France. Que racontent-ils ? Pourquoi leur démarche  est-elle si fondamentale aujourd’hui? 

La rencontre sera animée par Maxence Smaniotto, responsable du projet de la Francophonie au sein de KASA, et par Lusiné Sargsyan, responsable de la médiathèque de l’Alliance Française. Elle sera illustrée par du matériel informatif et audiovisuel (lectures d’extraits, interviews des auteurs), en vue de favoriser le débat.

 
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on VK