Privé : Quand l’islam radical attaque les siens : discussion autour du film Timbuktu

Home » Arménie Actualités » Privé : Quand l’islam radical attaque les siens : discussion autour du film Timbuktu

Dans le cadre de son « Ciné Club Actu », KASA projette ce samedi le film qui a remporté sept César dont celui du meilleur film l’an dernier, Timbuktu.

 

La projection aura lieu dans les locaux d’EspaceS, 29 rue Nalbandyan, samedi 19 septembre à 17h00. Une discussion très approfondie, avec la présence de Mara Tunyan, responsable au sein de KASA pour le Projet « Intégration des Réfugiés par le biais de l’éducation », projet financé par UNHCR, suivra la vision du film.

Pourquoi ce film et cette discussion ?

Le thème des réfugiés et des immigrés provenant d’Afrique qui débarquent sur les côtes italiennes, grecques et espagnoles font la une depuis quelque mois. Cependant, les raisons qui poussent ces gens à partir pour l’Europe demeurent souvent pas très bien abordées. Une connaissance plus approfondie de la situation au Maghreb et dans l’Afrique francophone pourront donc nous aider à mieux comprendre ce phénomène et ses implications pour le future, implications extrêmement importantes.

Le film montre comment dans des pays eux­mêmes musulmans, les djihadistes agissent bel et bien comme des fanatiques, tuant tous ceux qui leur résistent et obligeant les autres de partir. La maîtrise parfaite du réalisateur et le réalisme des scènes, transmettent un message fort : tout musulman n’est pas un extrémiste, bien au contraire. Le djihadisme n’est qu’une version d’un nouveau fascisme, utilisant la religion pour imposer un pouvoir politique mortifère.

Le film et le réalisateur

Le réalisateur mauritanien Abderahmane Sissako s’est attaqué dans ce film à un sujet brûlant de l’actualité : la progression de l’islamisme radical. Le film, vainqueur de 7 Prix César et sélectionné pour les Oscars du/de 2015, relate en fait ce qui s’est passé ces trois dernières années au Mali, pays d’Afrique, musulman, qui brusquement, en 2012, s’est vu envahi en partie par Aqmi, un mouvement radical islamiste inspiré d’Al Quaïda. Ce sont eux qui ont détruit la ville magnifique, surgie du sable, de Tombouctou, faisant disparaître ce joyaux de l’humanité. Le film montre donc comment les habitants résistent, à leur manière, à travers les simples gestes de la vie quotidienne, à l’oppression des djihadistes.

Synopsis

Non loin de Tombouctou qui vient de tomber sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans. En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le footbal… Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences iniques. Kidane et les siens voient à leur tour leur destin basculer le jour où Kidane tue accidentellement Amadou, le pêcheur qui s’en est pris à GPS, sa vache préférée. Il doit alors faire face aux nouvelles “lois” de ces occupants venus d’ailleurs, qui prétendent agir au nom d’Allah. 

Pour tout renseignements : maxence.smaniotto@kasa.am ou Tél : +374 98 58 02 81

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on VK