Le centre Arevamanuk à Gumri a onze ans !

Home » Arménie Actualités » Le centre Arevamanuk à Gumri a onze ans !

Il y a onze ans, KASA inaugurait derrière le théâtre, au centre de Gumri, l’une de ses plus importantes réalisations: un grand  bâtiment au nom d’Arevamanuk.

Le nouvel immeuble a été construit à la place d’une école entièrement rasée par le violent séisme du 7 décembre 1988. Pour les plans et la mise en route, il a pu compter sur le magnifique soutien de l’entrepreneur et architecte suisse Leo Gmür, malheureusement décédé accidentellement le 10 mars 2005, le jour même où il allait signer à Erevan le démarrage du chantier. Et sur l’appui constant de nombreux amis et fondations tant arméniens que suisses et français, dont la liste figure dans le hall du bâtiment. Avec une mention toute particulière pour la Fondation Armenianos, principal sponsor. Son président, Maître Jacques Hochstaetter, vint en Arménie trois semaines après la mort de Léo et, après un examen détaillé de la situation, décida de donner carte blanche à Project and Design, le bureau d’architecture de Léo, ainsi qu’à l’entreprise déjà retenue, Medzn Eric, dirigée par Levon Chahoumian.

Une confiance justifiée puisqu’en quinze mois le bâtiment était heureusement  terminé, grâce à des équipes soudées et compétentes, et avec le suivi constant du bureau de KASA et de Dario Bondolfi, qui fit près de dix voyages depuis la Suisse pour s’assurer du bon avancement du chantier. Le 12 octobre 2006, le centre fut inauguré, en présence de M Hochstaetter, des autorités civiles et ecclésiastiques locales, ainsi que de nombreux touristes.

À l’origine, le bâtiment avait pour principal objectif d’accueillir les projets psycho-sociaux d’Arminé Gmür, qui gérait admirablement depuis des années le centre  psycho-social Narek fort de 30 collaborateurs, ainsi que la fondation Arevamanuk, mais dans un immeuble éloigné, humide, inchauffable et peu fonctionnel. Et de réunir sous un seul toit les différents projets de KASA à Gumri, en particulier l’accueil des familles parrainées, des boursiers et du centre internet communautaire, provisoirement logé dans une salle de l’école N 10, proche du club des étudiants francophones de la SPFA, ses principaux utilisateurs.

Mais en 2005, l’État arménien décida de ne plus financer le centre Narek, et peu après Léo décédait. Du coup, la gestion d’un tel centre devenait beaucoup trop lourde pour la Fondation Arevamanuk, qui dépendait des seuls financements de ses programmes. Il fut donc décidé que le bâtiment garderait le nom d’Arevamanuk et qu’Arminé Gmür pourrait y occuper tout l’espace dont elle avait besoin pour continuer ses activités au service des enfants et des familles de Gumri. Et le reste des locaux fut réparti entre les activités de KASA et de divers locataires : le bureau d’architecture Project and Design, le Centre de réhabilitation et de développement pour enfants Arabkir, le Centre d’initiatives pour la Jeunesse, les scouts de Gumri

Depuis onze ans KASA n’a cessé de diversifier ses activités et d’améliorer ses projets à destination de la population de Gumri et des communautés voisines. Aujourd’hui aussi, Arevamanuk offre un espace de dialogue, de réflexion et d’ouverture très précieux pour Gumri, pépinière de talents qui méritent d’être soutenus.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on VK