Le 22 avril, que de la Francophonie au café Nancy !

Home » Arménie Actualités » Le 22 avril, que de la Francophonie au café Nancy !

Le 22 avril, la francophonie à Gumri s’était déplacée entièrement au café Nancy, un lieu connu et reconnu dans la ville. « Nancy », en coopération avec KASA, proposait tout au long de la journée un menu et des activités exclusivement autour de la francophonie. L’événement s’incrivait dans le cadre de la Saison de la Francophonie en Arménie.

Déjeuner et repas à la française, lecture, musique, cinéma : le programme concocté par le café et KASA mettait en honneur les domaines de l’excellence française et francophone, tout en donnant un petit aperçu de certaines activités des deux structures partenaires.

Ainsi, le club de lecture organisé mensuellement par l’équipe francophone de KASA Gumri invitait cette fois-ci à réfléchir autour de l’œuvre « Et si c’était vrai » de Marc Levy et de sa dimension humaine. Les deux activités réalisées dans le cadre de la rencontre – l’araignée de l’amitié et l’écriture par chaque participant d’une phrase positive pour l’année 2017 qu’on a ensuite placées dans une boîte afin de réaliser un tirage au sort – ont permis de générer et de partager des ondes positives !

Le temps d’une pause café, deux participants du club francophone de KASA ont initié les présents au slam, pour ensuite les inviter à créer ensemble. Travailler en groupe autour de l’écriture et de la création musicale s’est avéré passionnant !

Après le slam, le temps était au club interculturel, ouvert cette fois-ci non seulement aux francophones mais aussi à tous les francophiles ou passionnés de la musique en français : les deux animatrices proposaient, en anglais et en arménien, un quiz musical et une séance karaoké, tous les deux exclusivement francophones.

Vers la fin d’une journée tellement chargée et riche, l’estomac aussi rejoignait les chanteurs, en signifiant que l’heure était au dîner, à la française, bien sûr : « coq au vin » accompagné d’un verre de vin ! Ce qu’on a fait, tout en savourant la présence d’une chanteuse qui ravivait l’atmosphère avec ses interprétations d’Edith Piaf.

Le 7e art a été sollicité afin de clôturer la journée, avec la projection, d’ailleurs très appréciée, du film « The Artist ».

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on VK