«Intégration socio-économique des réfugiés»

Home » Arménie Actualités » «Intégration socio-économique des réfugiés»

L’intégration économique est une partie importante de l’intégration totale des réfugiés. Depuis cinq ans déjà, la Fondation KASA, conjointement avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), répond aux besoins d’intégration socio-économique des réfugiés en Arménie, en les aidant à démarrer ou à reprendre leur carrière professionnelle. L’éducation a été choisie comme principal outil de l’intégration économique.

Dans cet objectif, la Fondation organise des formations professionnelles individuelles et en groupe (manucure, maquillage, couture, cuisine, coiffure, tatouage, programmation, etc.), des stages, un programme de mentorat d’intégration économique, ainsi que des formations dédiées à l’acquisition de compétences linguistiques, informatiques etc.

Les bénéficiaires du projet sont les réfugiés âgés de 16 à 55 ans, des personnes ayant le statut des déportés et des demandeurs d’asile :

  • qui veulent se spécialiser dans différents domaines ou acquérir des compétences linguistiques et informatiques qui leur permettront une intégration sociale plus fluide et une plus grande satisfaction dans leur vie quotidienne et économique en Arménie ;
  • ont leurs idées commerciales, ont commencé à les réaliser, mais n’ont aucune connaissance dans les domaines des médias sociaux, du marketing, de la gestion des relations avec les clients.

La Fondation transmet aux bénéficiaires les connaissances et les compétences nécessaires pour l’intégration économique, en attachant de l’importance à la particularité de chaque bénéficiaire et en croyant qu’il faut investir des ressources pour un changement positif dans la vie de chacun. Depuis 2014, la Fondation travaille avec environ 120 à 150 bénéficiaires par an. Environ 60% des bénéficiaires sont impliqués dans divers domaines professionnels.

Toujours dans le cadre du programme « Intégration sociale et économique des réfugiés », KASA lance également des cours de cuisine pour vingt bénéficiaires. Cette année, le groupe est très diversifié. Les participants sont des personnes déplacées de Syrie, d’Artsakh, d’Iraq, d’Afghanistan et d’Azerbaïdjan.

La formation aura lieu au « Studio culinaire Sedrak Mamulyan ». Le programme durera environ trois mois, durant lesquels les participants acquerront les connaissances de base de la gastronomie, se familiariseront avec les particularités de la cuisine arménienne. Grâce au programme, les participants pourront travailler dans les restaurants en tant que chef débutant ou bien assistant de chef. Pendant et après la formation, ils participeront à divers festivals et événements organisés par le « Studio culinaire Sedrak Mamulyan ».