Compte rendu de l’Assemblée générale de KASA dimanche 9 février 2020

Home » Suisse Actualités » Compte rendu de l’Assemblée générale de KASA dimanche 9 février 2020

Ce sont plus de 50 personnes qui ont participé le 9 février 2020 à la 23ème traditionnelle Assemblée générale de KASA : des membres venus de plusieurs cantons romands, Vaud, Genève, Neuchâtel, Fribourg, mais aussi du Tessin et de Lucerne. Et deux représentants d’ASFAR/ Lyon. Tous heureux d’avoir des nouvelles de l’Arménie grâce à la présence de Tatevik Baghdassarian, directrice, d’Astghik Nikolian, nouvelle coordinatrice de KASA-Gumri, et d’Azniv Aslikyan, responsable des voyages.

En un premier temps Monique Bondolfi, présidente, évoqua l’engagement très précieux du comité suisse ainsi que ses changements : après près de 10 ans Marc-Henri Friedli, vice-président, se retire, non sans avoir positivement participé à l’heureuse évolution de la fondation et s’être beaucoup impliqué pour soutenir les Arméniens à un tournant majeur de leur histoire. Edith Lanfranchi, responsable des comptes, et Anita Bonvallat, membre, souhaitent rester proches de KASA, mais sans participer régulièrement à tous les comités à Lausanne.

Pour remplacer Marc-Henri deux nouveaux vice-présidents sont nommés, qui représenteront KASA dans les deux cantons qui réunissent le plus de membres. A Genève Michel Genoud, qui s’était beaucoup impliqué lors du séisme de 1988 en réussissant, vu qu’il travaillait à l’aéroport de Genève, à faire partir – gratuitement ! – 26 avions avec du matériel de secours, de sorte que la communauté arménienne locale le connaît bien. Dans le canton de Vaud Lise Messerli, qui avait accompagné en Arménie en 2008 et 2012 deux groupes de jeunes paroissiens et apporte un beau vent de fraicheur et d’innovation.

Donateurs et amis sont remerciés, avec une mention particulière pour Lucianne Stump, étonnement active pour répondre aux besoins de Gumri, puis pour Pierre-Alain Beffa, qui a offert un logiciel qui permettra à tout un chacun d’avoir facilement accès au catalogue de la belle bibliothèque francophone d’EspaceS à Erevan. Sans oublier Philippe Authelain, président d’ASFAR, association qui soutient un projet pour les enfants à Gumri.

Michel Genoud et Dario Bondolfi présentèrent ensuite l’état des comptes, en soulignant la nécessité de s’assurer du financement total de chaque projet avant leur démarrage, pour en garantir la pleine exécution, et Pierre Faron valida la bonne gestion des comptes au titre de vérificateur avec Laurence Corbaz.

 

L’Assemblée écouta ensuite avec beaucoup d’intérêt la présentation des Arméniennes : évocation des changements positifs que connaît l’Arménie, mais aussi des efforts en cours, et du travail mené surtout auprès des jeunes pour les aider à contribuer à l’évolution positive de leur pays. A la suite de quoi Véronique Girardet, membre du conseil d’administration de la fondation en Arménie, se plut à relever le dynamisme et la qualité du travail de nos équipes.

Enfin, cerise sur le gâteau, la rencontre se termina par une très belle présentation intitulée L’Arménie : de la pierre au numérique, relation d’un voyage de prospection en Arménie à l’aide d’un drone, avec Armenuhi Magarditchian, archéologue, doctorante UNIGE, et Chahan Vidal-Gorène, paléographe, doctorant à l’Ecole des Chartes de Paris.

Une approche captivante, susceptible de motiver de nombreuses personnes à visiter l’Arménie, ce pays dont maints voyageurs ont relevé combien ils y avaient laissé leur cœur…