Assemblée générale de KASA à Lausanne le 28 janvier 2018

Home » Suisse Actualités » Assemblée générale de KASA à Lausanne le 28 janvier 2018

Une cinquantaine de personnes – membres du Comité suisse et du Conseil d’administration de KASA, donateurs, voyageurs et amis – ont participé le dimanche 28 janvier à Lausanne à l’Assemblée générale annuelle de KASA en Suisse.

Dans son discours la présidente de KASA, Monique Bondolfi, a rappelé que 2017 fut une année clef ponctuée par moult événements exceptionnels, tant en Suisse qu’en Arménie: célébrations des 20 ans d’activité de KASA au Centre arménien de Troinex à Genève, le 3 septembre, puis au Musée Komitas à Erevan le 14 octobre, favorisant des moments privilégiés d’échanges et de partage entre membres suisses et équipes arméniennes de la Fondation, publication d’une rétrospective qu’elle a rédigée, «KASA 1997-2917, Une espérance qui fait sens»*, organisation de la première Foire aux outils éducatifs nationale en Arménie en partenariat avec le Ministère arménien des Sports et de la Jeunesse et des structures internationales…Et a relevé le rôle essentiel du Comité suisse.

Après ce message l’Assemblée générale a reconduit in extenso le Comité suisse en incluant deux nouveaux membres, rentrés enthousiastes de leur voyage d’octobre 2017: Philippe Dupraz et Anita Bonvallat.

Dario Bondolfi, responsable financier, a ensuite présenté les comptes 2017 de l’association, vérifiés par Laurence Corbaz et Grégory Messerli, puis avalisés par l’Assemblée générale. Ensuite, il a résumé les comptes arméno-suisses dits «consolidés», vérifiés, eux, par Philippe Vorlet, civiliste suisse, qui avait passé quatre mois en Arménie à détailler la comptabilité de KASA. Il ressort du bilan que la situation financière courante de la Fondation est globalement saine mais qu’il serait fortement souhaitable que KASA puisse disposer d’un capital plus important.

La présidente a repris la parole pour rendre un hommage appuyé à Anahit Minassian, directrice de KASA de novembre 2011 à janvier 2018. Sous sa houlette la Fondation a doublé le nombre de ses collaborateurs et de ses projets, a développé des méthodologies interactives et non-formelles, s’est ouverte à l’international et a gagné l’estime de multiples partenaires tant institutionnels que privés. Elle a ensuite présenté la nouvelle directrice, Tatévik Baghdassarian, à KASA depuis 2011, ex-coordinatrice du centre EspaceS. Elle-même remplacée à ce poste par Kariné Stépanian, actuellement responsable des programmes de formation de jeunes. Et remercié Robert Doldourian, très engagé au sein du Conseil d’administration.

Robert Doldourian, membre du Conseil d’administration, a rappelé sa mission depuis 2011 pour soutenir et accompagner les cadres de la Fondation. Tatévik et Kariné ont présenté les perspectives pour 2018: évolution des différents projets de KASA afin de mieux répondre aux changements que connaît l’Arménie, organisation de deux Foires aux outils éducatifs, l’une au niveau national, l’autre au niveau international, dans le cadre du Sommet de la Francophonie que l’Arménie va accueillir en octobre prochain. Et réjouissante expansion des voyages organisés par Azniv: à suivre!

Après l’Assemblée, un succulent buffet oriental a réuni une centaine de personnes proches de KASA, et la journée s’est terminée par une passionnante conférence d’Arménouhie Magarditchian, archéologue, sur les différentes fonctions du temple de Garni, qui fera l’objet d’une publication trilingue.

Bref une journée très réussie, où se sont retrouvés avec bonheur de nombreux acteurs tant suisses que français et arméniens de KASA, tous fiers de la réjouissante progression de la Fondation.

* À commander à KASA (Suisse), 20 CHF, 15 € port en sus. Aussi en dépôt en Arménie.