• « Rejoins la communauté ! »

    Le projet «Rejoins la communauté !» de la Fondation KASA, avec le soutien du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), a créé une plate-forme unique pour l’intégration des personnes déplacées en Arménie, qui fournit une communication interculturelle, un enseignement des langues et de la culture locales et la découverte de diverses possibilités de l’intégration en Arménie.
    Lire Plus

  • La renaissance du Parc de la Victoire de Gumri

    En décembre dernier, les participants du groupe d’initiative  du « Programme de développement pour les enfants et les adolescents» de la Fondation KASA ont présenté leur projet à la mairie de Gumri. Leur objectif était de renouveler et « raviver» le territoire du Parc de la Victoire qui, selon leurs sondages, était devenu un lieu invisible et indésirable pour les citoyens. Les raisons en étaient nombreuses: la pollution, l’absence d’aménagement, d’illumination, d’‘intérêt, etc. Tandis que, selon les adolescents, le parc disposait de toutes les conditions préalables requises pour devenir un lieu de prédilection des habitants.
    Lire Plus

  • Plateforme de formation en ligne

    La plateforme de formation en ligne de la fondation KASA fonctionne depuis 2011. Plus de 1500 personnes ont été formées sur cette plateforme au cours de ces années. Les sujets des cours proposés par la plateforme sont divers : citoyenneté active, emploi, formation des formateurs, entrepreneuriat social, métier de guide, etc.

    Ces dernières années, l’intérêt pour la formation en ligne a considérablement grandi. Les tendances de l’auto-apprentissage sont précises, et donc, les cours en ligne deviennent de plus en plus pertinents pour les Arméniens aussi.
    Lire Plus

  • La Journée du Citoyen et KASA

    Cette année, le 27 avril était un grand festin dans toutes les régions arméniennes. L’occasion en était la Journée du Citoyen, qui rappelait la mobilisation civique exceptionnelle, aboutie à la révolution pacifique, dite « de velours », qui avait eu lieu en avril 2018. La fondation KASA a également rejoint à la grande fête en proposant une série de manifestations.

    Le 27 avril dernier, à Gumri, l’ambiance festive ne manquait. La rue Roustaveli était particulièrement animée, car c’était ici que de nombreux artistes de la ville s’étaient réunis.
    Lire Plus

  • Le patrimoine soviétique au Salon du Livre

    Le 4 mai dernier, dans le cadre de la manifestation culturelle Salon du Livre qui s’était tenue à Genève, Alain Navarra, docteur en arts et sociologiede l’art, a présenté des études sur le patrimoine soviétique. Les auteurs de ces travaux étaient les participants de la formation annuelle des guides touristiques, réalisée par la fondation KASA depuis 2006.

    Ce n’est pas un secret que de nos jours, pour les touristes, la période soviétique est devenue un sujet d’un grand intérêt. Par conséquent, le projet « Formation des guides touristiques »lancé par la fondation KASA n’aurait pas pu le manquer.
    Lire Plus

  • «Intégration socio-économique des réfugiés»

    L’intégration économique est une partie importante de l’intégration totale des réfugiés. Depuis cinq ans déjà, la Fondation KASA, conjointement avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), répond aux besoins d’intégration socio-économique des réfugiés en Arménie, en les aidant à démarrer ou à reprendre leur carrière professionnelle. L’éducation a été choisie comme principal outil de l’intégration économique.
    Lire Plus

  • Corps européen de solidarité

    Le Corps européen de solidarité (qui est venu remplacer Service volontaire européen) est un projet réalisé par l’Union européenne, dans le cadre duquel la fondation « KASA », depuis plus de 10 ans déjà, accueille et envoie des volontaires de différents pays européens. Ce n’est pas simplement un projet de bénévolat, c’est une expérience exclusive qui change des vies.

    Le programme a pour objectif de promouvoir la solidarité en tant que valeur, principalement par le biais du volontariat, qui encourage à son tour les jeunes et les organisations à s’engager dans des projets humanitaires visant à renforcer la consolidation, la démocratie et la citoyenneté européenne. Il contribue également à la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse.
    Lire Plus

  • La saison de la Francophonie à la Fondation KASA

    La Fondation KASA a vécu une riche saison de la Francophonie tant à Erevan qu’à Gumri

    En un premier temps les professeurs de français des écoles dans lesquelles KASA intervient au fil de l’année se sont réunis au Centre de formation et de culture EspaceS à Erevan. Ils ont ainsi eu la possibilité de faire connaissance entre eux et de déguster des crêpes préparées par les volontaires du projet de la Francophonie. Et de discuter des problèmes de l’éducation en Arménie, à commencer par ceux qu’ils rencontrent dans l’enseignement du français, en partageant leurs expériences, leurs histoires et leur motivation à transmettre cette langue.
    Lire Plus

  • « À deux pour l’emploi »

    Les programmes d’emploi et de développement des compétences des jeunes restent toujours à l’ordre du jour de la fondation KASA. Depuis 2016, elle réalise le projet « À deux pour l’emploi » qui réunit des jeunes à la recherche de l’emploi et des mentors – bénévoles qui les soutiennent et orientent.

    L’origine du projet

    Selon une enquête menée en 2018, les jeunes sans emploi en Arménie représentent 16% de toute la jeunesse. Par ailleurs, le taux de chômage le plus élevé est chez les jeunes de 20 à 24 ans, et 53,8% de la population économiquement inactive sont des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur. En même temps, diverses études dans le domaine de la jeunesse montrent que le taux de chômage élevé en Arménie est conditionné non seulement par la situation économique du pays, mais également par le manque d’informations et du développement de compétences parmi les jeunes qui sont à la recherche d’emploi.
    Lire Plus

  • «ReImagining Recognition»։ reconnaissance des processus et des outils d’apprentissage dans le travail de jeunesse

    Le travail de jeunesse a toujours été l’une des priorités de la fondation KASA. La preuve en est le projet «ReImagining Recognition», lancé le 14 décembre 2018. Son objectif est la découverte du travail de jeunesse, de sa politique au niveau local, ainsi que des outils qui sont nécessaires pour valider le travail de jeunesse et le faire reconnaitre au niveau d’Etat.

    Le projet «ReImagining Recognition» a été développé sur la base de l’expérience du travail de jeunesse des organisations des pays partenaires (Arménie, Géorgie, Moldavie, Ukraine, Finlande, Irlande, Lituanie).
    Lire Plus