Jeux conçus par KASA pour contribuer à l’éducation civique des jeunes

Home » Jeux conçus par KASA pour contribuer à l’éducation civique des jeunes
  • « AMENAKAGHAKATSI » (Meilleur citoyen). APPRENTISSAGE DES DROITS ET OBLIGATIONS CONSTITUTIONNELS À TRAVERS LE JEU

    Le jeu a été créé dans le cadre du projet « Autonomisation des jeunes à travers l’éducation civique et le dialogue interculturel » avec le soutien de l’organisation allemande Brot für die Welt.

    Le prototype conceptuel d’« Amenakaghakatsi » est l’initiative nationale de jeu Samvidhan Live – The Jagrik project, lancée par l’organisation indienne ComMutiny – The Youth Collective. Inspirée par cette initiative, KASA l’a localisée en fonction des besoins éducatifs de la jeunesse arménienne.

    Le jeu comprend 6 cartes de droits et 6 cartes de devoirs, ainsi qu’une carte bonus.Les activités de cette dernière ont trait au droit sur la parité des femmes et des hommes. Les 12 cartes de jeu se composent à leur tour de deux sections: « Ensemble » et « Moi ». Les activités de la section « Ensemble » sont réalisées par les participants en binôme: ils mènent des recherches, informent et mettent en œuvre diverses initiatives en coopérant avec d’autres membres de la communauté. Les tâches de la section « Moi » sont effectuées par chaque membre du duo de façon indépendante. Ils sont axés sur l’auto-développement et l’auto-organisation.
    Lire Plus

  • «Quarkap»/«Noeud»

    Le jeu «Quarkap» («Noeud» traduit de l’arménien) a été conçu dans le cadre du projet «Autonomisation des jeunes à travers l’éducation civique et le dialogue interculturel», ayant pour but de contribuer au développement des compétences de communication interculturelle des jeunes.

    Il pourrait devenir un pas important vers la sensibilisation à l’étude d’autres cultures et une meilleure orientation dans des situations inhabituelles.

    «Quarkap» se joue à 4 joueurs au minimum. Il vous fera réfléchir sur la tolérance culturelle et les stéréotypes, tout en encourageant à aller à la découverte de porteurs d’autres cultures vivant dans votre entourage.

    Pour acquérir le jeu, adressez-vous aux centres d’Erevan et de Gumri de la fondation KASA.

  • «Symbolus»

    Le jeu «Symbolus» a été conçu dans le cadre du projet «Autonomisation des jeunes à travers l’éducation civique et le dialogue interculturel», avec le soutien de l’agence allemande Brot für die Welt. Le projet a débuté en 2017, ayant pour but de contribuer au développement de l’identité civique et de la compréhension interculturelle parmi les jeunes, à l’essor d’une société démocratique, transparente et diversifiée en Arménie.

    Le jeu cherche à encourager le “vivre ensemble” dans le monde d’aujourd’hui, puisque les cultures sont différentes et variées, mais elles partagent beaucoup de points communs et de similitudes.

    Il présente un intérêt particulier du point de vue de la découverte du rôle et de la signification de divers symboles dans un contexte culturel et favorise le développement de compétences de communication interculturelle.

    «Symbolus» peut se jouer dans des milieux éducatifs formels et non-formels (école, camp, etc), en l’intégrant dans le processus éducatif.

    Il est destiné à un public de plus de 12 ans. Une préparation préliminaire n’est pas requise: il faut simplement être intéressé(e) par d’autres cultures.

    Pour acquérir le jeu, adressez-vous aux centres d’Erevan et de Gumri de la fondation KASA.

  • « Yalla »: on apprend l’arménien occidental et l’arménien oriental !

    Le jeu « Yalla » a été conçu par la fondation KASA, dans le cadre de son projet d’intégration des jeunes. Il s’agit d’un jeu de société qui permet de découvrir les mots les plus usités de l’arménien occidental et de l’arménien oriental, tout en offrant leurs explications. Le jeu a ainsi pour but de rendre les échanges plus intelligibles entre les Arméniens de la Diaspora et les Arméniens locaux qui parlent deux branches distinctes de l’arménien portant des influences diverses (russe, turc, arabe, anglais et français, etc), d’où les difficultés d’intercompréhension.

    Le jeu est constitué de 79 cartes comportant substantifs, verbes, adjectifs et noms propres, ainsi que d’un glossaire. Il est destiné à un public âgé de plus de 12 ans. La participation à la fois d’Arméniens de la Diaspora et d’Arméniens locaux y est souhaitable.

    «Yalla » a toutes les qualités pour servir de passe-temps à la fois joyeux et éducatif aux Arméniens de la Diaspora et Arméniens locaux.

    Le jeu est en vente dans les centres Espaces (Erevan) et KASA Gumri (Gumri) de la Fondation.

  • «Percipio» : Lorsque des cartes illustrées font parler de problèmes sociaux

    Le jeu « Percipio » a été conçu par la fondation KASA, avec le soutien de l’UNICEF-Arménie, parallèlement à l’élaboration du manuel « Les jeunes pour la société », afin de faciliter les discussions de problèmes sociaux parmi les jeunes.

    « Percipio » est constitué de cartes illustrées par les œuvres du jeune graphiste polonais Pawel Kuczynski qui mettent en exergue différents défis du monde moderne sur les plans sociétal, politique, environnemental, etc.

    « Percipio » peut servir d’un passe-temps intéressant et éducatif, stimulant votre imagination et votre capacité d’association.

    Conçu en arménien et en anglais, le jeu est en vente. Pour l’acquérir, adressez-vous aux centres Espaces (Erevan) et KASA Gumri (Gumri) de la Fondation.

  • « Civic » : Au monde des mots et des rôles

    Le jeu « Civic » a été conçu par la fondation KASA, avec le soutien de l’UNICEF-Arménie, parallèlement à l’élaboration du manuel « Les jeunes pour la société », afin de faciliter la découverte des perceptions, des attitudes et des stéréotypes civiques chez les jeunes.

    Le jeu est composé de 41 cartes contenant substantifs, verbes, adjectifs simples ou composés, groupes de mots et noms propres. L’une de ses particularités réside dans ses 11 cartes de rôle qui amènent les participants à assumer divers rôles pour expliquer les mots figurant sur les cartes. Pour une meilleure exploitation du potentiel éducatif du jeu, nous vous conseillons vivement de noter les mots difficiles à expliquer et en consulter les explications, ainsi que d’organiser des discussions afin d’analyser et de comprendre pourquoi tel ou tel rôle/mot avait donné lieu à ce genre de perception particulier.

    « Civic » a toutes les qualités pour servir de passe-temps à la fois joyeux et éducatif.

    Conçu en arménien et en anglais, le jeu est en vente. Pour l’acquérir, adressez-vous aux centres Espaces (Erevan) et KASA Gumri (Gumri) de la Fondation.

  • « Enter Dignityland » : jeu qui vous fera (re)découvrir vos droits sociaux

    «Enter Dignityland» est un jeu sur les droits sociaux conçu à destination des jeunes où les joueurs sont membres du parlement d’un pays imaginaire appelé « Dignityland ». En tant que parlementaires, ils doivent décider pour les cinq ans à venir quel sera le programme de développement en matière de politique sociale et des droits sociaux. À travers les processus de prise de décisions, les joueurs acquièrent de nouvelles connaissances sur les droits sociaux et les rapports de ceux-ci avec la politique sociale.

    Le jeu a été conçu dans le cadre du projet «ENTER!» visant la promotion de l’accès des jeunes aux droits sociaux, ainsi que du 50e anniversaire de la Charte sociale européenne. Il a été traduit en arménien par la Fondation KASA, avec l’autorisation du Conseil de l’Europe.

    Pour acquérir le jeu, en vente, adressez-vous aux centres Espaces (Erevan) et KASA Gumri (Gumri) de la Fondation.