Monique Bondolfi-Masraff
Présidente

Présidente de l’Association suisse et de la Fondation en Arménie. Mes grands-parents paternels sont originaires des régions de Samsoun et de Tokat, à l’Est de l’Anatolie.
De là, ils émigrèrent en Egypte, puis en Suisse vers 1920. Mon grand-père y développa les bains d’Yverdon / Suisse; il exploita également une source d’eau minérale à laquelle il donna le nom d’Arkina, ancienne résidence du catholicos à la fin du Xème siècle, près de la ville d’Ani, à l’Est de la Turquie.
En automne 1997, je découvrais l’Arménie avec l’Atelier Vocal Komitas, dans lequel chantait mon mari. Ce voyage a changé ma vie. Avec les membres de la chorale, bouleversés par le décalage entre le haut niveau culturel des Arméniens et la précarité de leur situation économique, nous avons décidé d’apporter une aide immédiate et d’accompagner les jeunes pour les aider à rester dans leur pays et à y créer une société civile. En particulier précisément à Gumri, à quelques kilomètres à vol d’oiseau d’Arkina, ou encore à Argina, village de réfugiés du même nom qui produit d’excellents abricots…
Ex-enseignante de français et philosophie à la retraite depuis 2000, je consacre l’essentiel de mon temps à soutenir KASA. En Europe à travers la recherche de fonds, en Arménie en partageant plusieurs fois par an méthodes de travail et valeurs. À commencer par le sens de la personne – personnalisme , le soutien des femmes, le développement d’une francophonie ouverte et l’essor du tourisme, pour lequel je sers bénévolement d’antenne locale en Europe.
J’accompagne avec joie le chemin d’autonomie de nos jeunes à KASA et me réjouis de la générosité des organismes et amis qui nous soutiennent fidèlement.
Lire Plus

Dario Bondolfi
Responsable financier

Deux motifs m’ont conduit en Arménie : ma femme, elle-même d’origine arménienne, et le chant. En 1997, j’y suis arrivé au sein de l’Atelier Vocal Komitas qui venait y fêter ses dix ans.
Et j’ai ressenti un immense coup de cœur pour ce peuple à la fois brillant culturellement et confronté à une situation économique très précaire. Avec les membres de la chorale nous avons fondé KASA, et depuis, j’y suis retourné plus de 50 fois, pour y mettre en route des projets de soutien et de développement durable.
À travers les 40 projets de construction que KASA a réalisés grâce au soutien de fondations et d’amis, nous avons découvert les communautés rurales en Arménie et avons réalisé l’importance de soutenir l’agriculture, une des deux mamelles de l’Arménie, pour empêcher des régions éloignées de se vider. Enseignant retraité depuis 2001, je suis heureux de pouvoir mettre au point et transmettre des outils de gestion et de développement humain.
Lire Plus

Robert Doldourian
Membre

Fils d’un rescapé du Génocide arménien de 1915 dont toute la famille a été massacrée, je suis né en France en 1940, un pays qui est devenu ma patrie. Mon retour aux sources a eu lieu en 2002.
Puis en 2008, avec un groupe de 70 Français, membres de ma chorale et accompagnateurs. Bouleversés par ce voyage, certains d’entre eux ont décidé à leur retour de créer dans la région lyonnaise l’association française ASFAR -ACTION SOLIDAIRE FRANCE ARMÉNIE -, dont j’assume actuellement la présidence.
À travers les différents projets de KASA que nous finançons depuis 6 ans, j’ai pu mieux connaître cette fondation et apprécier ses objectifs pour assurer le travail de ses salariés, soutenir leur développement personnel et améliorer leurs compétences. Raisons pour lesquelles j’ai accepté d’être membre du Conseil d’administration de KASA/FHS, ce qui m’a amené à contribuer à l’amélioration de l’organisation, du fonctionnement et du management de la structure arménienne.
Notre objectif ? Favoriser l’accès à une large autonomie de gestion de KASA/FHS, en application du principe de subsidiarité et de la pensée personnaliste d’Emmanuel Mounier. Avec le soutien de toutes les aides extérieures actuelles et futures !
Lire Plus